Voie de l'âme

On ne peut chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l'âme. Platon
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  PartenairesPartenaires  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Annonces

Bonjour jolies âmes,

Pour recevoir la newsletter et commenter les articles veuillez vous inscrire sur le forum.

Lumineuse journée.
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Ma lumière
Mer 6 Sep - 11:48 par Marc

» Le suicide
Mar 5 Sep - 20:16 par Maroi

» L'épuisement vers la dépression
Mar 5 Sep - 20:09 par Maroi

» Les rencontres
Mar 5 Sep - 20:05 par Maroi

» Le bonheur
Mar 5 Sep - 20:03 par Maroi

» Les âmes autour de nous
Mar 5 Sep - 20:02 par Maroi

» Mes ténèbres
Mar 5 Sep - 20:00 par Maroi

» 21 habitudes du bonheur
Mar 5 Sep - 19:58 par Maroi

» La Relation Amoureuse
Mer 26 Juil - 21:10 par Maroi

Facebook
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Les posteurs les plus actifs du mois
Maroi
 
Marc
 

Partagez | 
 

 La perfection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maroi
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 02/03/2017

03032017
MessageLa perfection

Une prison nommée PERFECTION

Y a-t-il une petite voix à l’intérieur de vous qui vous pousse à monter la barre toujours un peu plus haut, pour s’assurer que jamais vous ne puissiez l’atteindre (ou que d’autres ne puissent jamais y parvenir) ? Si vous êtes comme plusieurs des personnes que je rencontre, vous savez à quoi je fais référence. C’est la voix du « jamais assez » ou du « toujours trop », la partie de nous qui refuse d’être satisfaite de ce qu’on accomplit et qui gruge insidieusement notre joie de vivre.
Je vous propose de vous évader de cette prison qu’est la quête de perfection, pour finalement renouer avec le plaisir d’être vivant et libre....

Clarifier et désamorcer

Que devriez-vous faire ou être pour vous permettre de savourer le moment présent totalement, en toute sérénité et sans culpabilité ? Si vous êtes habité d’un sentiment d’insuffisance ou d’incompétence (qu’il soit chez vous ou dans votre environnement), il est important de le mettre en lumière et de l’étudier en profondeur. Plutôt que de simplement tenir pour acquis que vous n’en faites jamais assez, déterminez ce que « assez » serait pour vous. Quelles sont les choses que vous devriez accomplir pour relaxer ? Écrivez-les spontanément, sans filtrer ce qui vous vient à l’esprit. Faites le portrait détaillé de la perfection à laquelle vous aspirez, de cette perfection qui vous permettrait enfin de respirer.

Une fois que vous aurez noté tous les problèmes à régler, toutes les bonnes habitudes à adopter et tous les miracles à réaliser pour être incontestablement parfait, lisez attentivement ce que vous avez écrit. Peut-être vous sentirez-vous coupable de constater encore une fois la disparité entre ce que vous « devriez » faire et ce que vous êtes en mesure d’accomplir dans la réalité… Mais transcendez votre culpabilité quelques instants et devenez plutôt spectateur. Lisez de façon objective les attentes que vous avez à votre égard et/ou envers les autres. Que vous apprennent-elles sur vous ? Sont-elles réalistes et cohérentes, ou utopistes et contradictoires ? Quelle est leur provenance ? Il y a fort à parier que la majorité de vos standards de perfection vous ont été transmis comme des virus. Vous les avez « attrapés » sans même le réalisez, et vous les nourrissez consciencieusement en oubliant qu’ils vous nuisent…

Est-ce VOTRE vie que vous vivez… ou celle des autres ? Avez-vous vraiment pris le temps de *choisir* vos propres standards et vos propres priorités ?

Une prison qui coûte cher

Il faut être profondément motivé pour s’évader d’une prison devenue familière, presque confortable, au fil du temps. Voilà la raison pour laquelle je vous invite, pour continuer, à prendre conscience de l’impact que votre quête de perfection a sur vous et sur autrui. Le quotidien en prison, c’est comment ? Quel est le prix à payer, du matin au soir, pour maintenir la barre si haute ? Combien vous coûtent les attentes irréalistes que vous avez à votre égard et comment se répercute le stress que vous vous créez ainsi ? Et surtout… quels délicieux changements pourrez-vous observer dans votre vie lorsque vous aurez rangé votre costume de superman dans le grenier (en espérant que les mites s’en délectent le plus rapidement possible) ?

Je vous invite fortement à répondre aux questions précédentes. Faire face à la réalité est parfois « brutal », mais c’est souvent le moyen le plus simple (et le plus efficace) pour enclencher naturellement le changement qui nous libèrera. Ainsi, décortiquez votre quête de perfection jusque dans son noyau. Voyez le mal-être qu’elle installe en vous, voyez la JOIE dont elle vous prive, et vous serez naturellement plus détaché de vos attentes irréalistes…

Éviter les détours inutiles

Pour terminer, voici une vérité-choc que j’aimerais vous rappeler : on peut être profondément allègre et en paix même si on a 3 tonnes de linge sale qui jonchent le sol de votre chambre, même si on a gaspillé 4 précieuses heures à naviguer sur des sites Web futiles et même si on a été plus impatient avec nos amis qu’on l’aurait souhaité. On est maître de nos états d’âme ; on choisit nous-mêmes comment on se sent. On pourrait prendre la décision d’être profondément heureux dès maintenant, sans raison précise… mais on s’accorde difficilement cette liberté, n’est-ce pas ? On opte plutôt pour la voie compliquée, qui rime bien souvent avec culpabilité. On se répète qu’on doit faire X, être Y et cesser de faire Z pour mériter notre paix d’esprit et notre bien-être…

Et si vous abolissiez toutes ces conditions et ces interdictions au bonheur que vous avez créées ou acceptées ? Elles ne sont pas seulement inutiles, elles sont tout simplement nuisibles ! Vous n’avez pas à vous maintenir stressé et insatisfait pour vous assurer de performer… Vous êtes en pleine possession de vos moyens lorsque vous vous permettez d’être aussi comblé, fier et rayonnant que possible.

Ainsi, faites en sorte d’avoir des attentes plus réalistes envers vous-même et envers autrui, mais faites en sorte également d’être inconditionnellement joyeux et serein. Refusez de vous tourmenter pour des futilités et engagez-vous à vivre passionnément, comme si votre temps était compté. Car votre temps est effectivement limité et beaucoup trop précieux pour rester prisonnier d’images de perfection décolorées…

Bonne lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maroi-h.fr/

 Sujets similaires

-
» Origène: Maitre de Perfection chrétienne
» La perfection de l'énergie
» La perfection de la sagesse
» La perfection de la contemplation
» Le soutra de la perfection de la sagesse
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

La perfection :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

La perfection

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voie de l'âme :: Voie de l'âme :: Articles-
Sauter vers: