Voie de l'âme

On ne peut chercher à guérir le corps sans chercher à guérir l'âme. Platon
 
PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  PartenairesPartenaires  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Annonces

Bonjour jolies âmes,

Pour recevoir la newsletter et commenter les articles veuillez vous inscrire sur le forum.

Lumineuse journée.
Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Ma lumière
Mer 6 Sep - 11:48 par Marc

» Le suicide
Mar 5 Sep - 20:16 par Maroi

» L'épuisement vers la dépression
Mar 5 Sep - 20:09 par Maroi

» Les rencontres
Mar 5 Sep - 20:05 par Maroi

» Le bonheur
Mar 5 Sep - 20:03 par Maroi

» Les âmes autour de nous
Mar 5 Sep - 20:02 par Maroi

» Mes ténèbres
Mar 5 Sep - 20:00 par Maroi

» 21 habitudes du bonheur
Mar 5 Sep - 19:58 par Maroi

» La Relation Amoureuse
Mer 26 Juil - 21:10 par Maroi

Facebook
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Les posteurs les plus actifs du mois
Maroi
 
Marc
 

Partagez | 
 

 Les émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maroi
Admin
avatar

Messages : 69
Date d'inscription : 02/03/2017

03032017
MessageLes émotions

Bonjour,

Ces derniers jours j'ai été confrontée ainsi que mon entourage aux émotions les plus extrêmes, c'est pour cette raison que j'ai décidé de partager avec vous cet article...

Les émotions font partie de notre vie, parfois à tel point que nous nous les approprions comme si elles étaient nous. Cette illusion peut engendrer chez certaines personnes une grande souffrance, car lorsque nous visualisons notre colère, notre peur, notre jalousie... etc comme étant NOUS, on se coupe de notre Moi supérieur qui n'est que paix et amour. Lorsque nous nous identifions à des émotions basses, nous nous coupons des énergies hautes.

Important : seul un sentiment d'insécurité provoque des émotions négatives.

Il faut bien comprendre que lorsque nous sommes en colère, nous ne sommes pas cette colère, lorsque nous sommes triste, nous ne sommes pas cette tristesse. Tout ceci n'est qu'une illusion projetée par notre égo, qui aime s'attacher à tout ce que nous vivons et traversons, en particulier nos émotions dont il se nourrit.

En réalité, nos émotions sont de magnifiques indicateurs de ce que nous avons à travailler en nous. Par exemple si nous sommes en colère, cela met le doigt sur une situation que nous n'acceptons pas ou refoulons. Dans ce cas, il est bon de se demander: pourquoi cette situation me met-elle en colère ? Qu'est-ce qui me touche et comment gérer cela ? Comment transcender cette partie de moi et ainsi ne plus me mettre en colère face à cela?

Nos émotions peuvent être d'une très grande aide, car elles nous dévoilent des zones de nous, zones où la lumière n'est pas encore allumée. Elles nous montrent ce qui existe au delà de notre zone de confort. C'est pour cela que nous ne devons pas les laisser prendre le contrôle, car nos émotions ne sont pas nous, simplement des indicateurs, une aide précieuse.
On me dit que c'est comme lorsqu'on regarde un film, il y a souvent une indication sur l'age minimum, cela nous aide à connaître la teneur du film, mais ce n'est pas le film. Être prisonnier de ses émotions c'est comme ne faire que regarder l'indicateur d'âge en bas à droite de l'écran et passer à côté du film.

Apprenons à voir nos émotions autrement, comme un outil, un outil à apprivoiser. Elles peuvent nous aiguiller sur des points à travailler, elles nous montrent ce que nous pouvons transcender. Elles sont un atout, une aide dont nous sommes et avons toujours été maîtres.
Lorsque nous nous dépassons, lorsque nous travaillons sur la zone sombre que nous dévoile notre émotion, cette dernière n'a plus lieu d'exister. Lorsqu'une situation qui nous met en colère est transcendée, l'émotion colère associée à cette situation disparait elle aussi. Dans ce cas nous sommes dans le détachement, l'acceptation. L'acceptation c'est aussi l'unité, l'union divin avec le Tout. L'acceptation mène à la résurrection.

Concernant les émotions dites positives, je les appelle un état d'être, car notre âme vit naturellement dans la joie, le bonheur, la paix et l'amour. Notre âme n'est que pur amour, et ces émotions positives sont simplement un état normale, ce que NOUS SOMMES.

Redevenir maître de nos émotions est un chemin parfois court, parfois long, cela dépend de notre degré d'attachement et de nos croyances.

Je termine par ce beau proverbe: "Respecte les émotions des autres, car si cela ne signifie rien pour toi, peut-être que cela signifie tout pour les autres."

Bonne lecture.

Source :Emilie Dedieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.maroi-h.fr/

 Sujets similaires

-
» nos émotions
» Comment gérer ses émotions (autrement que la bouffe!)
» Dire ses émotions
» Gérer ses émotions: Désirer sans souffrir, c'est possible!
» Les émotions perturbatrices
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

Les émotions :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

Les émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Voie de l'âme :: Voie de l'âme :: Articles-
Sauter vers: